Flux RSS

Archives de Tag: chagrin

Pour Ghislaine !

Publié le

La liste de mots  41 chez Ghislaine :  http://ghislaine53.elkablog.com

Attente, espoir, guérison, miracle, mystère, vie, naissance, déclarer, dire, mots, commun, partout, là-bas, loin, ailleurs.

Quand des maladies bénignes ou graves frappent, des gens petits ou grands sont dans l’attente de miracle pour calmer ou pour mettre fin à leurs maux. Toutes ces personnes touchées gardent souvent l’espoir au quotidien d’une guérison très rapide.

Mais, avec les mystères de la vie, et ce, dès notre naissance, il se fait que nous sommes contraints à vivre ainsi avec ces maux.  Même ceux qui sont restés cachés et qui d’un coup d’un seul se sont déclarés au fil des années écoulées !

Et, avec des mots dits ou écrits,  par des messages communs,  pour que tout ceci les soulage, que ceci puisse apaiser leurs états d’âme.

Que nous soyons loin ou ailleurs, ici ou là-bas, partout autour de nous, autour de vous,  il y  aura des gens qui souffrent, qu’on les voit ou pas mais qui auront toujours besoin d’espoir, de miracle et de guérison !

297803_426612627376448_1441203400_n

Je suis donneuse d’organes depuis plusieurs années et quand viendra mon tour, mon corps sera donné à la science, si celui-ci  peut aider et sauver une, ou plusieurs vies, pourquoi pas !

Ecrit par Reg !

Le 29 janvier 2014 à 22H 10

k2867804

La famille !

Publié le

Atelier de mots :

http://mandrine6.wordpress.com

Utiliser la phrase ci dessous :

« Tu dois te demander pourquoi j’appelle …

T’en as rien à faire peut-être … Mais y a personne ! … Personne d’autre »

926663987

La famille !

En ce moment, pas grand-chose ne va au sein de notre famille,

différents problèmes à tout vent, tout va.

Certains se mêlent de choses qui ne les regardent pas.

Que tout ceci est ennuyeux !

Il y a quelques jours, un courriel est arrivé, comme quoi,

il aurait fallu faire ceci et non cela. Pourtant, bien avant ce jour,

ce n’était pas faute d’essayer de discuter, de leur demander leur avis,

de voir ce que nous pourrions faire ou

anticiper sur tous ces problèmes de succession à gérer.

Mais pas grand chose n’a bougé, pas grand monde ne s’en est beaucoup soucié,

pour donner une réponse claire, nette et précise.

Donc, de bon matin,  en ce jour de semaine, tu dois te demander pourquoi j’appelle …

T’en as rien à faire peut-être … Mais y à personne ! … Personne d’autre que toi,

qui pourrait leur expliquer que tout ceci ne sert à rien !

Car en restant sur des positions aussi futiles, ceci ne fera pas avancer les choses

et résoudra en rien les différents problèmes.

Il va falloir que tu discutes avec eux,  que tu leur proposes une autre solution !

Nous comptons sur toi, pour essayer de  trouver une solution et

aussi pour calmer cette  vilaine situation.

Nous espérons que dans les jours prochains,

tu pourras nous en dire un peu plus, et d’une façon favorable !

Je t’embrasse, bonne soirée,

Bisous chez toi !

 images

Reg ! écrit le 19 février 2013 à 23h55.

Réflexions !

Publié le

Pourquoi lire, écrire ou répondre quand les autres n’ont rien à dire !
Pourquoi venir, intervenir alors que les autres n’en n’ont rien à faire !
Pourquoi est ce que je me pose toutes  ces questions….
Sans doute, parce que je ne leur convient pas et veulent me faire perdre la raison….
Pourquoi être mise à l’écart sans un moindre regard
Être dans des non dits, être dans une grande incertitude et dans le plus grand hasard !
Autant rayer des prénoms, des visages de mon âme et sans pour autant regarder en arrière
Puis,  essayer d’avancer, de  marcher ou de naviguer plus sereinement dans mon univers !
Avec des gens, des personnes que j’aime et qui m’aime comme je suis !
Pourtant, le comble je n’ai rien fait et si peu dit !
Mais ce ne sont que des histoires familiales, certes pas banales,
Qui sont dites sur et dans mon dos…..  Mais tout ceci m’est bien égal !
Avec tout leurs blablas et avec tout ça…..  Je me s’en bien perdue…. !
Et, pourtant, faudra essayer d’oublier,  mais là je n’en peux plus, je ne sais plus !
Le temps ne changera rien, sur ce temps passé, chacun sera et restera dans son coin 
Puisque j’ai bien décidé de les laisser avec leur ouin ouin !!
Il y a un proverbe qui dit : « on sème ce que l’on récolte »
A ce jour, et à mes yeux, vous avez déjà récoltés,
Vous avez coupez des liens qui étaient chers à mon cœur
Mais tant pis, même si pour vous je suis maudis, tout ceci n’aura été fait que par vous !

Reg ! écrit le 17 octobre 2012 à 16h37

Mon Papa, Notre Papy Grenouille !

Publié le

Dès l’age de tes dix sept ans,
Une très grande envie de partir.
D’autres nouveaux horizons à découvrir,
Mais sans tes parents, et, sans trop vouloir les écouter

S’engager dans l’armée contre leur volonté !
Partir mais.. de temps en temps.. savoir revenir !

Faire l’homme-grenouille ou la grenouille comme tu disais !
Sauter à l’endroit ou à l’envers, du bord du bateau,
Papa, tu étais heureux comme un poisson dans l’eau, ceci te plaisait !
Dans la grande bleue, tu palmes, tu plonges, pour toi, c’était si beau !
Mais toujours revenir.. et rester avec tes souvenirs. !

Et, même quand tu étais à la maison, en repos.
On te demandait de l’aide sur le seuil de ta porte pour retourner au boulot !
Tu descendais pour préparer et faire détonner bombes, mines et obus,
Et le risque était souvent au rendez vous !
Tous ces petits et grands carnets ont raconté nombre de tes plongées !
Que de souvenirs, pour toi, pour nous, tout y est noté.. !

Voyager, se surpasser, mais ne pas transiger !
Ne pas s’effondrer, pas le droit, il faut rester droit !
Faire honneur à tes supérieurs, faire honneur à tes compagnons !
Disparus, emportés lors de différents combats !
Des combat de vie, face à la maladie !
Des combat de boulot, emportés par les flots !
Mais savoir rester debout… même, si çà fait mal au fond de toi.. !

Souvenirs, jamais ou si peu divulgués, ou lors d’un repas un peu arrosé !
Nous restions à t’écouter, dommage je n’ai pas pu noté !
Mais tu me confias par écrit, un petit récit de ta vie !
Ta famille, ta carrière, tes amis, quelques récits sur d’autres pays !
Et au fond de moi, de nous, tu seras toujours notre Papa !
Et à nous tous, famille et amis, Notre Papy Grenouille !

Reg ! écrit le 7 oct 2012 à 15h00